bien être, développement personnel, méditation, neurosciences, yoga

Le pouvoir de l’imagination II

Cet article fait suite à l’article du 7 février 2018, dans lequel j’évoquais une fausse intervention chirurgicale du genou ( merci de le relire, afin de vous le remémorer avant de lire celui-ci). Mais aujourd’hui, pour évoquer le pouvoir de l’imagination, je vais vous parler d’une étude américaine sur les comportements hypnotiques.

Afin de savoir jusqu’où pouvait aller le pouvoir suggestif de l’imagination, les chercheurs se sont centrés sur 185 volontaires pour une expérience sur l’hypnose. Bien évidement, le but de cette étude n’a pas été révélé aux participants. Un hypnothérapeute confirmé à commencé à sélectionner les gens les plus facilement suggestibles (soit environ 7% de la population). Et en très peu de temps, il ne resta plus que 11 présélectionnés.

Ils furent conditionnés pour trouver leurs chaises brulantes dés qu’il devraient s’assoir en arrivant au restaurant (déclencheur) ou ils devaient manger tous ensembles, et conditionnés à se mettre en sous vêtements. Seuls 4 se mirent effectivement dans cette tenue. L’expérience continua donc avec eux.

L’étape suivante consistait à se tremper dans une baignoire avec de l’eau à 1,66° C, soit froide, mais en ayant été conditionnés pour penser qu’il entraient dans un bain chaud. Dans le cas d’une température aussi basse, le corps à une réaction automatique de tremblement, d’augmentation des pulsations cardiaque et de la respiration, afin de générer de la chaleur. Bien évidement pour éviter tout risque, une batterie de capteurs étaient branchés à tous les niveaux (cérébral, cardiaque, température corporelle, respiration), et le tout sous la surveillance d’un médecin anesthésiste réanimateur. Seul un cobaye passa ce test sans problème. Il pouvait donc passer l’épreuve finale.

Et la, cela ne va pas forcément vous faire rire!. Comme toutes les personnes du test, il avait été conditionné à se retrouver en transe hypnotique à partir d’une simple pression sur le bras. Il fut convoqué, et là on lui dit que tout était fini, et qu’il pouvait rentrer chez lui. Mais subrepticement, sous prétexte de lui dire au revoir, l’hypnothérapeute lui toucha le bras et le conditionna pour tuer quelqu’un en sortant du centre de test. Il devait trouver une arme dans un sac rouge, sur une moto devant le centre, et juste à côté il devait se mettre vers les photographes et attendre qu’un homme avec une sacoche en cuir, sorte, et finalement l’abattre de plusieurs balles dans le cœur (précision importante, les poches de colorant du cascadeur/acteur étant camouflées à cet endroit). Le déclencheur serait le producteur du test qui lui dirait au revoir devant le centre de test.

Hé bien, il l’a fait. Un homme, bien, ayant des fortes valeur et le respect du bien, du mal et de la vie à tiré à plusieurs reprise sur cet acteur. Avec des balles en caoutchouc, mais cela il ne le savait pas. En sortant du centre, pour lui, il rentrait chez lui. Attention, rappelez vous, 1 personne sur 185!!!. Que pensez vous du pouvoir de l’imagination, maintenant???

Et comment le relier à ce que je vous disait il y a un an? la suggestibilité est une imagination. Et l’effet placebo, nécessite un degré de suggestibilité similaire afin de transcender le corps et l’environnement sur une période assez longue pour obtenir une réponse. Ce qui signifie accepter, croire et vous abandonner à l’idée que votre monde intérieur est plus réel que votre monde extérieur.

Et quand on regarde au niveau du cerveau on fait intervenir le mêmes ondes dans l’hypnose et dans la méditation, même si les ondes Alpha sont plus lentes dans la méditation que dans l’hypnose, et que chez les grands méditants on descend encore jusqu’aux ondes thêta (juste avant les ondes delta, qui sont celles du sommeil, et par opposition aux ondes bêta qui sont celles de l’activité, ou les ondes gamma, celles de l’excitation, de la création artistique.

Rappelez vous la présentation que je vous avais faite le 3 décembre 2018 – Le mode automatique (merci de le relire, afin de bien vous imprégner de tout cela), dans lequel je vous expliquait notre boucle mentale habituelle, et comment en sortir par le Yoga. En fait, si l’on regarde ce qui s’est passé pour l’homme cité plus haut, c’est exactement cela: La sortie du mode automatique afin de recréer un mode de pensé nouveau, mais dans son cas, du fait de sa propension à être suggestible, cela a été poussé à l’extrême!!. Alors, il n’est pas question de vous faire tuer qui que ce soit.La plupart de vos réaction sont des réactions guidées par votre passé, votre histoire. Par exemple, une de mes élèves à la caractéristique de dire dès qu’on lui propose quelque chose de différent, son fameux « oui, mais »!!! A ce oui, mais, qui la ramène dans sa boucle passée à longueur d’années et qui fait que rien ne peut évoluer en profondeur et à long terme pour elle. Ou une autre, qui à chaque fois que des clients arrivent trop rapidement à son goût (une dizaine, par exemple), à le souffle qui devient court, la voix qui chevrote, le corps qui se tend, et qui se laisse envahir par le stress, et dit toujours  » je suis comme ça » histoire d’acter le fait que rien ne peut, donc que rien ne doit changer!! (comme si elle était née ainsi). Et comme je ne vais pas vous pondre un article de la taille d’un bouquin, je vais en rester là pour les exemples.

Je vais vous présenter ce qui se passe, un peu différemment de l’article du 3 décembre, mais cela revient globalement au même. Quand vous vivez dans le passé, votre état d’être vient d’une interaction pensée/sentiment, qui se produit sur quelques secondes, voir quelques minutes. Cet état d’être, va générer des attitudes qui en fait sont une addition de plusieurs pensées/sentiments (pensées/sentiments + pensées/sentiments +…….) qui cette fois peuvent s’étaler dans le temps sur plusieurs jours, voir semaines. De là vont naître vos croyances (attitudes + attitudes + attitudes) lesquelles s’étalent sur des décennies. Et ces croyances (chez la première élève citée, c’est « le monde entier m’en veut, et dés que je vais mieux il y a quelque chose qui se passe mal », et chez la seconde, « de toute façon je vais pas y arriver »), vont amener des perceptions ( croyances + croyances + croyances) qui peuvent durer la vie entière si on ne fait rien, et qu’au contraire on persiste dans la voie. Et la suite? Hé bien ces perception amènent systématiquement au même état d’être!!! Je recommence la boucle ou vous avez suivi?

En fait, le stress nous garde en vie, puisque la nature l’a crée afin de nous dire quand fuir ou quand se battre. Pas afin que sans même nous en rendre compte nous soyons stressés par nos vies à longueur d’années. Le problème, c’est que ce stress, quel que soit son type, physique (accidents, traumatismes), chimique (pollutions, toxines), ou émotionnel (peur, angoisse, dépression, …..)génère au niveau de nos gènes plus de 1400 réactions chimique en produisant plus de 30 hormones et neurotransmetteurs. Et qu’a long terme, cela nique les articulations, le cerveau, le foie, les reins, et je vais m’arrêter là, avant de prendre une balle perdue!!!.

De plus sachez qu’un stress intense arrive à stopper la production de vos défenses immunitaires (lymphocytes T killer, cellules NK (des criminelles,elles aussi), entre autre) pendant 6 heures. Alors, quand vous déclenchez ces stress à longueur de temps, vous finissez par être en déficit immunitaire de façon chronique. Mais cela n’est pas tout (vous n’aurez aucun cadeau de ma part aujourd’hui!!). Le fait même d’être en permanence en mode survie, va créer chez vous les condition d’émotions de survie: Doute, peur, colère, insécurité, convoitise, honte, dépression, compétition, hostilité, anxiété, tristesse, jugement,….

Alors que si vous sortiez de ce schéma, les émotions créatives (de vie), sont: Présence (tiens, avez vous lu et enregistré l’article précédent?), connaissance, gratitude, amour, joie, paix, inspiration, plénitude, confiance, compassion…. Et pourtant, du moins en ce qui concerne mes élèves, vous n’avez qu’une chose à faire: me regarder! Non. Une seconde , me suivre.

Nous allons en reparler en cours, et je vous propose d’identifier les choses rémanentes du passé, les problèmes, puis on préparera des méditation et des postures permettant de changer les choses en profondeur chez chacun d’entre vous!!!. Vaste programme. Par contre, ceux et celle qui ne veulent pas, ce n’est pas grave, mais dites le de façon à ne pas avoir d’interférence avec ceux qui vont travailler. Pour cela, n’oubliez pas re-relire ou de lire les articles que je cite, afin d’avoir tous les éléments en main, et présents à l’esprit.

Bonnes vacances et bonne pratique à tous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s