écologie, méditation, yoga

L’unité de l’unicité

Suite à une digression de Franck, dans l’un des texte que j’ai plaisir à lire sur l’un et le nu (et non, rien d’érotique ici), texte dont vous trouverez l’intégralité sur ce lien https://mindfulair.wordpress.com/2018/09/21/unnu/comment-page-1/#comment-852, si cela vous intéresse, je lui répondais sur ce qui fait l’un dans le yoga, et pourquoi. J’avais envie de vous retranscrire la façon de voir les choses, telles qu’elles m’ont été transmises par mes maîtres.

En dehors de la poésie de ta présentation, somme toute agréable, tu résumes assez bien et de manière cohérente L’unité unicité de l’un, mais qui ramène à tout. Yoga, en sanscrit signifie joindre, unir. Dans notre langue cela à donné le mot Joug, celui qui relie les boeufs ensemble à la fois pour partager l’effort, mais aussi pour qu’il soit continu et linéaire et symétrique (sinon pas de sillon droit pour semer et récolter, et donc de la perte). L’unité dans le yoga tient au corps, et dans son lien indéfectible avec son esprit, puisque l’un est le véhicule de l’autre, mais que l’autre n’est rien sans l’un. C’est aussi le lien entre des postures (asanas) qui unissent à la terre, et à son énergie vitale, par l’ancrage des pieds au sol ( nos racines), et l’univers dont le souffle (pranayama) est l’expression profonde (et qui n’est rien moins que la vie), avec, pour  finir la méditation (dhyana) qui est l’étape ultime du relais entre l’unité du tout et l’unicité de l’un. Et c’est, je crains l’une des grande difficulté de compréhension dans notre monde moderne.

Comprendre que l’on est unique ne pose de problème à personne. Accepter de n’être unique que parce que l’on est partie du tout, et l’égo de l’homo sapiens en prend un coup! La preuve? Regardez notre comportement, à nous humain, qui détruisons sans vergogne le bien commun mis à la disposition du vivant, à savoir la Terre? N’est-ce pas notre égo qui nous pousse sans relâche à vouloir toujours plus de tout (voitures, ordis, téléphones, confort, richesses, etc, etc…..), peut-être seulement pour avoir la plus belle (maison, voiture, femme ou homme, suivant le cas) ou la/le plus gros(se) (compte en banque, sexe (l’homme),  carnet d’adresse, télévision, frigo, etc.)?.

Abandonner cet égo n’est-ce pas la solution?. La sagesse et la paix de l’âme serait-elle à ce prix?.

Mais l’unité de s’arrête pas à l’infiniment grand (l’univers), elle est partout, jusqu’à l’infiniment petit, donc , jusqu’au monde quantique (les particules subatomiques).

Prenez des photons, minuscules particules de lumières, chacune est unique et véhicule sa part de lumière dans un flux global, lequel devient un rayon lumineux. Mais tout en étant uniques, pas de rayon sans unité du groupe. C’est le principe même du laser: un faisceau concentré de photons, d’une longueur d’onde bien précise, qui dirigé dans une même direction devient…….. un merveilleux bistouri chirurgical d’une précision diabolique (au sens noble, bien sûr!!!), par exemple.

Mais revenons un instant à l’humain. Pour avoir eu un cancer, je sais que notre corps médical devient de plus en plus spécialisé sur une seule chose. La chirurgienne, qui m’a opéré, est une spécialiste de  l’oncologie ORL. Elle est très pointue dans son domaine, mais ne s’occupe que de celui-ci. Des problèmes annexes? prière d’aller voir ailleurs, pour cause d’incompétence!!! Et alors qu’ils font des miracles, en terme de traitement sur énormément de maladies presque incurables, ils vous laissent en fin de traitement soignés, et vides.  Vides de sens .Et sans soins holistiques (donc prenant en compte l’unité, et l’unicité du corps et de l’être vivant), vous voyez errer des gens pour lesquels la vie elle même, n’a plus de sens réel.

Alors, si j’ai un conseil à vous donner, c’est que de votre côté, restez Un, nu ou pas, mais un dans votre totalité unie et unique.

Bonne pratique à tous.

Non classé

Harappa

Je désirai, suite aus articles que j’ai écrit sur le yoga, il y a maintenant quelques semaines vous apporter des précisions sur l’une des plus anciennes civilisations et culture ayant existé sur terre, à savoir les Harappéens, et ce approximativement aux mêmes dates (légèrement après) que la Mésopotamie ou l’Egypte antique.

Cette civilisation avait crée et inventé l’eau courante et les égouts pratiquement 1 500 ans avant la grande Rome! Il avaient une avance médicale impressionnante (venant d’ailleurs de l’Egypte, et précurseur de l’Ayur véda) , un système d’irrigation d’avant garde et une culture étonnante.

Par exemple, dans les ruines de la cité d’Harappa, point de palais, donc point de rois, empereur, maharadja, etc….! Un système de répartition du pouvoir, en fonction des besoins et capacités de chacun (semblerait-il, car si effectivement il n’y a pas de signes de pouvoir central, on n’a pas d’écrits sur cette période permettant de l’expliquer autrement).

Mais également pas de temples, d’églises, bref, de lieu de culte grandiloquent, donc possiblement une spiritualité individuelle ou collective, mais non dogmatique,  ce qui implique une absence de religion!!! Quand je vous dis, une civilisation étonnante, moderne et presque parfaite, comparativement à la nôtre!!.

Pas de traces de famines, de violence, bref, le berceau du Yoga dans le respect les uns des autres. Sauf que quand tout va bien, le danger n’est jamais loin……

Vers 1 500 avant JC, voilà que cette civilisation s’effondre. Comment, pourquoi, on ne  le sait pas vraiment. Très certainement un enchaînement de circonstances à la fois climatiques (sécheresses, augmentation des températures entraînant une baisse du rendement agricole, …..), médicales (apparition de la lèpre sur certains cadavres et apparition de certains signes de carences alimentaires), et religieuso-politiques (apparition de l’hindouisme et en parallèle des violences aux personnes).

Et c’est très probablement le moment charnière, ou les religieux ont imposé leur façon de voir, et, afin de stopper la violence et de faire accepter à chacun sa situation en fermant sa gueule, et ou ils ont mis en place l’interdiction de la consomation de viandes animales, et dans le même temps le système de « castes » (je met des guillemets car le mot n’est pas forcément le plus approprié).

Dans l’article »le Yoga 2 ??? », je vous expliquai grossièrement le comment de l’interdiction de consommation de viandes. Cela a permis à une modification de la culture yogique, et pour soumettre les yogis encore un peu plus, les aphorismes de patanjali, truffés de religiosité ont été sensés définir ce que devait être le Yoga. La boucle était bouclée!!.

Le problème, c’est que la  (les) religion(s), amène(nt) à la croyance et au dogme, donc à la connerie, là ou la foi des harappéens amenait à la sagesse et paradoxalement à la richesse et au partage. Or, comme le dit le philosophe, « le sage sait, le crétin croit ». La base de 99% des guerres ayant éclatées à la surface de la terre était posée.

Et, gros problème, elle n’a pas changée depuis, que l’on appelle ce système  religion/croyance dieu, dollard, poutine (vous pouvez remplacer par trump, macron, bachar el assad, etc….), ou encore blanc ( pour ne pas dire aryen contre basanés, bien sur!), LGBT (juste bon à enfermer et à cacher, mais surtout, pas de mariage pour tous!), et la liste est interminable.

Pratique, méditation, et instant présent. Et sagesse et tolérence ne seront pas loin.

Bonne pratique à tous.