neurosciences, yoga

Le Yoga et le mouvement

Pour aborder cet aspect du Yoga, et ainsi définir le mouvement pour le yogi, nous allons aborder le sujet du point de vue des neurosciences.

Et pour cela, quoi de plus simple que de parler de l’ascidie……

Quoi es-ce que c’est que cette bête là???? (la présentation qui va vous en être faite, est une synthèse de ce qu’en dit le neuroscientifique Daniel Wolpert, ainsi que Giulia Enders dans son livre  » le charme discret de l’intestin »(P 158-159)). C’est un animal marin rudimentaire, mais qui possède une caractéristique…….intéressante!!!.

Tout d’abord, à sa naissance (quelque millimètres), il est doté d’un cerveau et d’un système nerveux.

Lors de cette phase de sa vie, son cerveau commande des informations simples, telles que « y a t’il du monde dans le coin » (densité de population, les yeux), température au fond de la mer (comme le fait notre épiderme), ou encore sur la qualité et la quantité de bouffe présente dans l’environnement proche.

Lorsqu’elle trouve son lieu idéal en fonction des éléments pré-cités, elle se fixe sur un rocher qu’elle ne quittera plus. Et dés cet instant, quelle est sa première action??? Elle se déguste le cerveau et le système nerveux. Ni plus, ni moins.

Hé oui, sans mouvement, nul besoin de s’offrir le luxe d’un cerveau.

Toujours selon D Wolpert, le cerveau a évolué, non pour penser, mais pour contrôler le mouvement (et croyez moi ses arguments sont solides!).

Alors une fois ceci posé, vous me direz quel rapport avec le Yoga? Et bien le Yoga, c’est l’absence de mouvement, dans ce mouvement lui-même!!! Cool…… Mais qu’es-ce à dire?

Simple. Quand vous exécutez une posture de Yoga, à savoir -prise de la posture, posture, sortie de la posture- le corps est en mouvement, mais le cerveau doit être dans l’immobilisme, donc premièrement dans le présent, et deuxièmement dans l’observation du mouvement et de son exécution.

Il ne doit ni conduire ce dernier, ni l’anticiper. Etre dans le ressenti, pas dans l’analytique.Et surtout pas dans la pensée : « le prof va-t’il nous la faire tenir longtemps », « la voisine n’a pas le pied dans la bonne position », « en rentrant il faut que je pense à ma lessive », etc, etc……..

Or trop de gens vont vers le Yoga pour s’assouplir ou garder la forme, et donc faire de la gym (effet de mode!)… C’est à la fois se fourvoyer, et courir à l’échec.

Le but du Yoga étant d’harmoniser le corps et l’esprit, il faut cesser de privilégier le second par rapport au premier.

Alors faire du Yoga, ce n’est pas manger son cerveau, nous ne sommes pas des ascidies, mais tout au moins apprendre à le remettre à sa place.

Bref, pratiquer le Yoga……..

 

 

2 réflexions au sujet de “Le Yoga et le mouvement”

  1. C’est bien beau et l’idéal mais comment faire taire son mental et rester dans le ressenti lorsque cela fait 61 ans (peut-être un peu moins si pendant l’enfance le mental s’imposait moins) que le cerveau bouillonne et laisse très difficilement le ressenti prendre le dessus ; que l’on n’a pas été éduqué à s’écouter et à vraiment faire connaissance avec soi ??? Chassez le naturel, il revient au galop !!! Est-ce là aussi une question de confiance ???

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s